Cupcake à la pâte à tartiner

Bon je ne vais pas vous mentir, cette recette est une bombe de sucre et de gras 😆 Je ne fais jamais ce genre de gâteau où que très exceptionnellement pour certaines occasions. J’ai participé à un évènement avec ma salle de crossfit et il y avait toutes sortes de personnes : adultes, sportifs, non-sportifs, enfants… Donc j’ai voulu faire quelque chose qui plairait à tout le monde. C’est une recette que j’ai trouvée sur un blog américain, en matière d’abus caloriques ce sont les meilleurs 😄

C’était très bon et régressif mais n’en abusez pas 😅

Si vous choisissez cette recette, n’oublier pas de prendre en compte le fait qu’il faut les garder au frigo avant de les servir à cause de la crème au beurre qui est dessus.

Ingrédients

Pour la pate à cupcake (12-15 pièces) : 

  • 130 g de farine
  • 4 g de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 90 ml d’eau
  • 43 g de poudre de cacao non sucrée
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 112 g de beurre
  • 100 g de sucre
  • 2 œufs
  • 90 ml de lait
  • 300 g de pâte à tartiner noisette (PAS DE NUTELLA PLEAAAAASE)

Glaçage :

  • 112 g de beurre salé
  • 48 g de beurre normal
  • 300 g de pâte à tartiner noisette
  • 200 g de sucre glace
  • 5-6 cuillères à soupe de lait
  • Noisettes concassées

Préparation

Préchauffer votre four à 175°. Utiliser des moules à cupcake en silicone ou en papier (dans ce cas, tripler les caissettes pour que les gâteaux ne s’étalent pas à la cuisson).

Mélanger la farine, le sucre et le sel.

Dans un autre bol, mélanger l’eau, la poudre de cacao et l’extrait de vanille.

Dans le bol de votre robot, mélanger le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Il vaut mieux que votre beurre soit à température ambiante avant de le faire sinon cela risque d’être un peu plus compliqué. Ajouter les œufs un à un puis la mixture au chocolat que vous avez fait précédemment.

Verser la farine et le lait en alternance : d’abord un peu de farine, puis un peu de lait etc mélanger à chaque fois jusqu’à que vous ayez tout incorporé.

Remplir les moules au 3/4 et les cuire 15 à 17 minutes en vérifiant la cuisson à l’aide d’un cure dent (il doit ressortir sec du cupcake). Laisser les gâteaux refroidir quelques minutes puis, à l’aide d’une petite cuillère, faire un petit creux au milieu pour insérer un peu de pâte à tartiner.

Mélanger les ingrédients du glaçage les uns après les autres (beurre à température ambiante la également) et réserver au frigo. Remplir une poche à douille et décorer les cupcakes une fois qu’ils ont totalement refroidi. Décorer avec les noisettes concassées. 

 

Scones myrtilles citron

Quand j’étais à New-York (ça s’la pète ouai), on est allé dans un restaurant qui proposait des scones aux myrtilles pour le petit déjeuner. J’ai voulu en commander mais ils n’en avaient plus et je n’ai donc pas pu en goûter. Frustration immense pour la gourmande que je suis mais qu’à cela ne tienne, j’ai fait les miens cette semaine 😜

Je ne pourrais donc pas vous dire si ils sont comme aux Etats-Unis mais en tout cas ils étaient vraiment bons et je vous les recommande! Pour le petit-déjeuner ou le goûter ou quand vous en avez envie 😉 J’ai trouvé la recette sur le blog de sandrakavital, j’ai juste remplacée la crème entière par de la crème légère parce que je n’avais que ça et ça a très bien fonctionné aussi. Ils ne sont pas très sucrés mais j’ai trouvé ça bien, vous pouvez toutefois rajouter un peu de sucre si c’est plus à votre goût.

Ingrédients

Pour 8 à 12 scones :

  • 280 g de farine
  • 70 g de sucre
  • 1/2 cc de sel fin
  • 1 sachet de levure chimique
  • le zeste d’un citron
  • 110 g de beurre froid
  • 1 œuf
  • 120 g de crème légère liquide
  • 150 g de myrtilles fraîches
  • Un peu de crème légère et de cassonade pour la dorure

Préparation

  1. Préchauffer le four à 200°.
  2. Mélanger la farine avec le sucre, le sel, la levure chimique et le zeste de citron.
  3. Découper votre beurre très froid en tout petits morceaux et l’ajouter au précédent mélange en sablant un peu dans vos mains.
  4. Creuser un puits, y verser l’œuf et l’incorporer rapidement pour humidifier la farine puis verser la crème en filet en la mélangeant au fur et à mesure. Malaxer jusqu’à obtenir une pâte épaisse et grumeleuse.
  5. Mettre la pâte sur un plan de travail légèrement fariné. Aplatir la boule de façon à former un carré assez large. Parsemer les myrtilles sur toute la surface en les enfonçant légèrement puis rouler la pâte comme pour faire un gâteau roulé.
  6. Couper le rouleau en 2, façonner grossièrement chacun des morceaux en boule et les écraser délicatement en disque de 2 cm d’épaisseur environ.
  7. Découper chaque disque en 4 ou 6 triangles à l’aide d’un couteau et les déposer au fur et à mesure sur la plaque de cuisson en les espaçant suffisamment.
  8. Badigeonner la surface des scones avec un peu de crème et saupoudrer avec de la cassonade.
  9. Enfourner et cuire environ 15 à 20 min (selon taille) ou jusqu’à ce que les scones aient une belle couleur dorée. Refroidir sur une grille.

Cake marbré d’Andrée

Ce cake c’est l’un des essentiels de ma cuisine : je le fais quand je dois apporter quelque chose en soirée ou lorsque je dois faire un pot, participer à un buffet etc. Parce que ce classique plaît à tous les coups, aux petits comme aux grands, il est pratique à transporter et vous pouvez même le congeler pour le faire à l’avance. Quand je suis invitée et que je ne connaît pas forcément les goûts de tout le monde, je n’aime pas me lancer dans des desserts trop compliqués ou originaux parce que vous avez de fortes chances pour que tout le monde se jette sur les gâteaux les plus simples et laisse votre chef d’oeuvre de côté 😅

Et si vous voulez une raison supplémentaire d’adorer ce cake, il est bien sûr issu du cahier de recettes de ma mamie d’amour 😍

Ingrédients

A chaque fois vous avez d’abord la mesure pour un moule à cake classique et l’autre est pour un grand moule :

  • 190 g où 250 g de beurre fondu
  • 150 g où 200 g de sucre
  • 1 où 2 paquets de sucre vanillée
  • 3 où 4 œufs
  • 1 où 2 petits verres (shooter) de kirsch ou de rhum (ha ben oui la grand-mère elle avait la main lourde mais je vous jure qu’on ne le sens pas beaucoup au final 😉
  • 1 où 2 pincées de sel
  • 380 où 500 g de farine
  • 1 où 2 paquets de levure chimique
  •  100 ml où 125 ml de lait
  • 5 où 7 barres de chocolat dessert poulain
  • 2-3 cuillères à soupe de lait (à mélanger dans le chocolat fondu)

Préparation

  1. Préchauffer votre four à 150°.
  2. Faire fondre le beurre puis le verser dans un grand bol. Ajouter le sucre, sucre vanillé, un œuf après l’autre et enfin le kirsch ou le rhum.
  3. Ajouter la farine mélangée à la levure chimique.
  4. Verser enfin le lait et mélanger jusqu’à ce que la pâte se détache lourdement de la cuillère.
  5. Graisser le moule à cake et chemiser avec du papier sulfurisé.
  6. Faire fondre le chocolat à la casserole en surveillant bien ou au bain marie. Prélever 1/3 de la pâte nature et y ajouter le chocolat fondu. Puis, verser un 1/3 de la pâte nature restante dans le moule, poursuivre par une couche de celle au chocolat et terminer par une dernière couche de pâte nature.
  7. Faire une spirale avec une fourchette dans le cake si vous voulez que les couches soient d’avantage mélangées entre elles.
Cuire environ 1h : plonger une lame de couteau pointue au cœur de votre cake pour voir si elle ressort sèche et donc si votre biscuit est cuit. 

Crêpes aux cerises – Kersche Kiechle

Bon, j’ai l’impression que ça fait déjà plusieurs fois que je vous dis « voici l’une de mes recettes préférées », je pense que je suis juste une irrécupérable gourmande 😅

En tout cas, voici encore une recette de famille qui vient d’Alsace et que j’adore : les crêpes aux cerises que l’on appelle les Kersche Kiechle. Au final cela ne ressemble pas du tout aux crêpes classiques, c’est plus entre le pancake et la gaufre. Quoi qu’il en soit c’est vraiment une tuerie et c’est très simple à réaliser 😊

Ingrédients

Pour une quinzaine de crêpes :

  • 600 g de farine
  • 6 œufs
  • 160 g de sucre
  • 2 paquets de sucre vanillé
  •  360 ml de lait
  • 1 sachet de levure chimique
  • 6 poignées de cerises bien mûres

Préparation

Rien de plus simple : mélanger tous les ingrédients ensemble comme pour une pâte à crêpes.

Ajouter les cerises.

Faire cuire dans une poêle à crêpe ou une poêle classique si vous n’en avez pas. Pour cela, déposer une grosse louche de pâte en essayant de faire quelque chose de rond. Laisser cuire à feu moyen et retourner pour continuer la cuisson mais pas trop longtemps. Ce qui est délicieux, c’est quand les crêpes ne sont pas totalement cuites et qu’il reste un peu de pâte crue à l’intérieur.

Vous pouvez soit les faire minute, soit les réchauffer au four quelques minutes avant de les déguster.

Bettelmann aux cerises

Ma grand mère maternelle était une personne incroyable. Née en 1923, elle faisait partie de cette génération de femmes à la Bree Van de Kamp : une parfaite ménagère mais avec un caractère bien trempé! Les mains dans le cambouis mais l’allure très chic et distinguée. Elle était couturière et créait des vêtements magnifiques. Elle savait aussi très bien chanter et c’était une cuisinière hors pair. Les souvenirs que j’ai d’elle sont emprunts de gourmandise : frappés groseille, sirop de cerises, pâtes de coins, mousse au chocolat et j’en passe. 

Faire ses recettes est pour moi plus que de la simple cuisine, c’est la célébration de sa mémoire et le meilleur moyen de lui rendre hommage. Vous connaissez peut-être cette pâtisserie sous le nom du mendiant. Garni de différents fruits en fonction des saisons, c’était à l’origine un dessert de pauvre fait d’ingrédients simples et de pain rassis d’où son nom. En alsacien c’est un Bettelmann que l’on prononce dans le Haut-Rhin « Battelmonn ».

Ingrédients

  • 300 g de biscottes
  • 4 dl de lait demi-écrémé
  • 100 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 oeufs
  • 60 g de poudre d’amande
  • 60 g de poudre de noisette
  • 1 petit verre de kich (ou si vous n’avez pas de rhum)
  • 1kg400 de cerises noires
  • Canelle
  1. Casser les biscottes dans un saladier.
  2. Ajouter le lait, le sucre et le sucre vanillé, 4 jaunes d’œufs (garder les blancs de côté), les amandes et noisettes en poudre, le kirch et les cerises. Mélanger.
  3. Préchauffer le four à 200°.
  4. Battre les blancs en neige bien solides (mettez-y une pincée de sel avant de les battre). Les ajouter au mélange précédent délicatement.
  5. Bien beurrer un moule à manquer (moule à charnières) et mettre ensuite du papier sulfurisé.
  6. Verser la pâte à gâteau dans le moule et enfourner pour 40 min.

Laisser refroidir avant de déguster et comme on dit en alsacien : e Güeter! (Bon appétit)

Cookies healthy

Voici une super recette d’encas délicieux et sains : les cookies healthy.

La recette est simplissime et vous permettra aussi d’utiliser vos bananes trop mûres. Attention, healthy ne veut pas dire que vous pouvez vous enfiler 10 cookies d’un seul coup 😉

Cette fois-ci, je les ai fait avec un mélange bio de flocons d’avoine avec d’autres céréales et quelques raisins secs qu’on ne mangeait pas + des pépites de chocolat. N’hésitez pas à choisir d’autres mélanges ou à y ajouter les fruits secs que vous aimez : cranberries, figues, pruneaux ou ce que vous aimez!

L’important est qu’a la fin, le mélange colle pour que vous puissiez former les cookies. Il ne faut pas que cela soit trop sec sinon il y a de fortes chances que ça le soit aussi à la dégustation.

Ingrédients

Pour 15 cookies à peu prêt

  • 3 bananes bien mûres
  • 180 g de flocons d’avoine ou mélange de votre choix
  • Pépites où fruits secs selon votre goût
  • Une cuillère à soupe de sirop d’érable

C’est très simple : écraser les bananes, ajouter tous les autres ingrédients. Former des cookies à la main et cuire à 180° pendant 10 min. Ce n’est pas grave si vos cookies vous paraissent un peu moues à la sortie du four, en séchant ils durciront! 

Tarte à la rhubarbe

Comme vous l’aurez déjà sans doute remarqué, je suis très tarte (et je ne parle pas de moi bande de petits malins)! Et c’est vrai que j’adore ça, qu’elles soient rustiques ou sophistiquées.

Voici l’une de mes tartes préférées : la tarte à la rhubarbe. Plus précisément, celle de ma tata Huguette. C’était la première fois que je la faisais parce que c’est sa spécialité et qu’elle est tellement bonne que je n’osais pas vraiment m’y attaquer. Je suis assez fière du résultat mais c’est sûr qu’il me manque encore de l’entraînement pour arriver à son niveau 😊

En faisant quelques petites recherches sur le net, j’ai vu que le fait de surplomber cette tarte de meringue est plutôt une tradition alsacienne. C’est vrai que chez nous, on aime bien surplomber les desserts ; de meringue, de glaçage, plus c’est gourmand et mieux c’est! En toute objectivité, c’est vraiment meilleur avec la meringue 😜

Pour cette recette, il faut penser au fait que les rhubarbes doivent passer une nuit au réfrigérateur. Le reste n’est pas très compliqué mais il faut du temps et ne pas se foirer sur la meringue.

La recette est dispo en IGTV sur mon compte instagram!

Ingrédients

Pour la pâte brisée : 

  • 300 g de farine
  • 150 g de beurre
  • Un peu d’eau
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café de sel

Pour la garniture : 

  • 900 g de rhubarbes coupées en petits morceaux (j’aime quand la tarte est haute mais vous pouvez en mettre moins si vous voulez)
  • 100 g de sucre blanc
  • 2 œufs + 2 jaunes (garder les blancs pour la meringue)
  • 80 g de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 50 ml de lait
  • 200 ml de crème liquide
Pour la meringue : 
 
  • 6 blancs d’œuf
  • 150 g de sucre semoule

Préparation

La veille : 

  • Préparer les rhubarbes en coupant leurs extrémités, en les pelant et en les coupant en petits morceaux. Puis les mettre dans un saladier avec le sucre. Couvrir et laisser au frigo une nuit. Cette étape est indispensable pour que les rhubarbes lâchent leur eau.

Le jour-J : 

  • Mettre la rhubarbe à égoutter. Si vous le voulez, vous pouvez conserver le jus et en faire un sorbet ou le boire comme un jus.
  • Préparer la pâte brisée en mélangeant tous les ingrédients dans le bol de votre robot ou dans un saladier si vous la faites à la main. Doser l’eau en fonction de la consistance de votre pâte jusqu’à ce qu’elle ne soit ni trop sèche ni trop humide. Faire reposer la pâte au frigo 30 min.
  • Pendant ce temps, préparer l’appareil de votre tarte en mélangeant d’abord les œufs et la cassonade puis ajouter le sucre vanillée, le lait et la crème. Réserver au frais.
  • Beurrer un moule à tarte, étaler la pâte sur un plan de travail fariné et la mettre dedans. Piquer le font avec une fourchette et saupoudrer avec un peu de cassonade et mettre à nouveau 30 min au frais.
Je vous conseille de ne pas utiliser un cercle à pâtisserie car c’est une tarte qui doit être assez haute. Entre la garniture et la meringue, il ne s’agit pas d’une tarte fine comme celle au citron par exemple.
 
Pour la cuisson : 
 
  • Préchauffer le four à 220°.
  • Verser la rhubarbe sur votre pâte et enfourner pour 25 min de cuisson. Sortir la tarte du four et y ajouter le flan. Baisser la température à 180° et faites à nouveau cuire la tarte pendant 20 min. 
  • Pendant ce temps, monter les blanc d’œufs en neige et y ajouter progressivement le sucre. Mettre la meringue dans une poche à douille.
  • Sortir à nouveau la tarte du four et baisser le four à 90°. Recouvrir la tarte de meringue en formant des rosaces. Si vous n’avez pas de poche à douille, vous pouvez utiliser deux cuillères à soupe et former des sortes de quenelles. Il est important que la meringue ne soit pas étalée uniformément car il n’y aura pas de circulation de chaleur.
  • Enfourner la tarte pour 1h en surveillant. Il faut que la meringue colore un peu et devienne craquante. Si vous voyez que votre meringue est toujours très molle au bout d’une heure, vous pouvez continuer à la faire sécher à la même température. Si elle devient trop bronzée, coincer la porte du four en position entre-ouverte avec une cuillère en bois.
Ne soyez pas désespéré si vous n’arrivez pas à obtenir une meringue craquante sur le dessus : parfois ça ne fonctionne pas pour diverses raisons mais même molle, votre tarte sera très bonne quand même 😍 
Et voici une belle tarte digne d'une ferme auberge Alsacienne!

Granola healthy

J’adore le granola, mais quand j’ai commencé à m’intéresser à la composition de ceux qui sont vendus en grande surface, je me suis vite rendue compte qu’ils étaient bourrés de sucre et de gras. J’ai essayé des versions bio, sans sucre etc mais qui ne m’ont pas vraiment plu car on perdait complètement le côté gourmand. Et puis mon amie Miléna qui est une super cuisinière et a toujours le pif pour dénicher des recettes light et délicieuses, m’a donné cette recette. Je dois dire qu’elle me convient parfaitement : aucune huile, un peu de liquide sucrant quand même et la compote qui permet d’obtenir les grosses pépites qu’on adore. Vous pouvez même ne pas mettre de sucre du tout en ajoutant plus de compote, mettre des épices différentes et bien sûr, choisir ce que vous voudrez pour agrémenter votre granola.

ATTENTION : bien que ce granola soit healthy, il reste quand même riche donc à manger avec modération 😉 (c’est qui celui-là?)

Ingrédients

  • 180 g de flocons d’avoine
  • 60 g de graines et fruits à coques de votre choix (noix, noisettes, amandes, noix de pécan etc)
  • 2 cuillères à soupe de tahini (purée de sésame que vous pouvez trouver au rayon bio des supermarchés ou dans un magasin bio). Quand j’en ai sous la main, je mets 1 CS de tahini complet et 1 CS de tahini normale.
  • 3 cuillères à soupe de liquide sucrant : ces derniers temps je mettais 2 CS de sirop d’agave et 1 de sirop d’érable. Vous pouvez aussi mettre du miel.
  • 1/2 cuillère à café de fleur de sel (voir moins si vous n’êtes pas fan du petit côté salé que peut avoir le granola)
  • 90 gr de compote de pommes ou un mélange ça marche aussi (pomme/poire par exemple)
  • Plus ou moins 1 cuillère à café de chaque épice de votre choix : moi je mets gingembre et cannelle en générale car je ne suis pas fan de cardamome.
A ajouter après cuisson et après avoir laissé sécher votre mélange :
  •  Plus ou moins 45 g de graines de courges
  • 45 g de fruits secs (je mets des cranberry en générale mais vous pouvez aussi y ajouter au choix : pruneaux, raisins, figues, noix de coco etc).

Préparation

 

 

 

 

  1. Mélanger ensemble le tahini, les liquides sucrant, les épices et la fleur de sel.

 

 

 

 

2.Dans un saladier, mettre les flocons d’avoine et la compote. Mélanger puis ajouter les noix et fruits à coques ainsi que la mixture précédente. Bien mélanger à nouveau.

3. Étaler votre granola sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Attention à ne pas trop étaler non plus pour que vous ayez bien le résultat en pépites souhaité.

4. Mettre votre plaque dans le four encore froid. Puis, allumer le à 150° et faire cuire 20 minutes. Sortir la plaque, mélanger et enfourner à nouveau pour 20 minutes supplémentaires (en surveillant qu’il ne bronze pas trop non plus).

5. A la fin de ce second passage, laisser refroidir sur la plaque à l’air durant une nuit. Enfin, ajouter les fruits secs, graines de courge ou ce qui vous fait plaisir ☺

La recette est dispo en IGTV sur ma page instagram!