La trentaine ou le premier jour du reste de ta vie

L’année dernière j’ai eu 30 ans.

Ma mère m’a toujours dit que c’était la période de sa vie qu’elle avait préférée et j’avais beaucoup de mal à la croire. J’étais une jeune fille très complexée, angoissée par l’avenir, qui avait du mal à sortir de l’enfance et qui se posait beaucoup de questions (une fille sereine quoi), je pensais alors qu’elle essayait de me rassurer en me disant que ça irait mieux plus tard…

Je n’arrivais pas du tout à envisager qu’on puisse se sentir mieux à 30 ans qu’à 20. Pour moi cet âge était synonyme de responsabilités, de premières rides, la fin de ma jeunesse, de mon insouciance. J’imaginais aussi que c’était une sorte de « deadline » à partir de laquelle je serai obligée d’être une femme accomplie qui a réalisé tous ses rêves et qui a enfin confiance en elle. Au lieu de cela et sans que je m’en rende vraiment compte, c’est au cours de l’année de mes 29 printemps que j’ai dû tout recommencer à 0…

Phat thaï à ma façon

Ce weekend je me suis risquée à cuisiner un phat thaï. Je dis risquée parce que je trouve que c’est toujours compliqué de tester une cuisine dont on ne connaît pas les bases. La cuisine française je l’ai eu dans le biberon, les goûts, les techniques, les produits, je les connais et j’ai l’intuition qu’il faut pour les moduler ou les adapter si besoin. Mais quand on s’attaque à des recettes qui viennent d’ailleurs, on part de zéro et le résultat peut être décevant. Parce qu’on a pas les bonnes épices ou qu’on ne connaît pas vraiment les proportions et la manière de faire. Et si on a pas forcément le temps d’aller dans des magasins spécialisés ou le budget pour aller apprendre sur place ou prendre des cours, le mieux c’est de ne pas s’acharner à vouloir faire « comme là-bas » et se dire qu’on fait à sa façon 😛

Mon coin lecture

Plus jeune je ne lisais pas du tout. Et puis grâce à mon Bac L, j’ai réellement appris à aimer ça.

Mais une fois dans la vie active, j’ai été un peu débordée par mon travail et ma vie personnelle et j’ai perdu cette habitude à mon grand regret. Il n’y avait que pendant les vacances d’été que j’arrivais vraiment à prendre du temps pour le faire.

Aujourd’hui on ne peut pas dire que je sois une lectrice régulière. En fait il y a des moments de l’année ou je vais lire beaucoup (c’est à dire plusieurs livres d’affilé à un bon rythme) et d’autres ou je ne lis rien du tout pendant plusieurs semaines. Cela dépend du temps que j’arrive à trouver.

C’est un autre de mes objectifs : réussir à lire d’avantage.

En attendant, si vous aussi vous avez envie de vous y mettre mais que vous manquez un peu d’inspiration, voici quelques idées et dès que j’aurai un nouveau livre à vous conseiller, je posterai un article pour vous en parler 🙂

La gloire de mon père

Je ne peux clairement pas commencer cette liste sans vous parler d’un auteur dont je suis fan : mon papa… Bon OK, pour l’objectivité on repassera. Sachez juste qu’il écrit des livres depuis aussi longtemps que j’arrive à m’en souvenir et qu’en 2015, il a remporté le prix des lecteurs Femme actuelle en tant que coup de cœur du jury et c’est grâce à ça qu’il a pu publier son premier livre. Je ne suis donc pas la seule à reconnaître son talent 🙂 Pour le moment, 3 de ses ouvrages sont disponibles (d’autres sont à venir). Si vous aimez les romans d’aventure et les thrillers ne cherchez plus. Ne soyez pas découragés par le nombre de pages : ce sont des récits vraiment prenants ou il se passe toujours quelque chose.

  • La petite fille au manteau bleu
  • Acharnement
  • Le lac aux fantômes

La saga de Katherine Pancol

Je vous recommande chaudement cette auteure que j’aime beaucoup! Dans ses livres, elle raconte des histoires de vie ou se mêlent amour, amitié, questionnements intérieurs et suspens. Ses personnages sont modernes, sensibles, parfois terribles et j’ai adoré suivre leurs aventures.

Les 6 tomes qui suivent « Les yeux jaunes des crocodiles » sont tous liés entre eux mais selon que vous lisiez les trois premiers, les trois suivants ou le dernier, le récit est raconté d’un point de vu différent à chaque fois.

  • Les yeux jaunes des crocodiles
  • La valse lente des tortues
  • Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi
  • Muchachas
  • Muchachas 2
  • Muchachas 3
  • Trois baisers

Mon côté fleur bleue

Je dois avouer que je suis assez cliente des histoires à la Bridget Jones ou l’on suit le parcours de femmes à la recherche de leur destin (carrière, enquête, amitié, introspection) avec en toile de font bien sur : une jolie histoire d’amour.

En voici quelques uns :

  • Rendez-vous au cupcake café, Jenny Colgan
  • Les aventures improbables de Julie Dumont, Cassandra O’Donnell
  • Les perles noires de Jackie O., Stéphane Carlier
  • La pâtissière de Long Island, Sylvia Lott

Les romans adaptés au cinéma

Que ce soit en ayant déjà vu le film ou non, j’ai déjà lu pas mal de bouquins qui ont été adaptés au cinéma. Vous avez sans doute déjà tous entendu cette phrase : le livre était mieux! Lorsqu’on lit une histoire, on se fait toujours notre propre idée de ce que pourrait être les personnages et les lieux dans la réalité et personnellement je trouve toujours cela intéressant de confronter sa propre vision à celle d’un réalisateur qui l’a portée à l’écran.

  • Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
  • Sur la route, Jack Kerouak
  • Avant toi, Jojo Moyes
  • Les hauts de Hurle-Vent, Emily Brontë
  • Le liseur, Bernhard Schlink
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
  • Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos

Seconde guerre mondiale

IMGp_0131

Mon papa est un passionné de la seconde guerre mondial. C’est toujours un peu bizarre de dire passionné quand il s’agit de quelque chose d’aussi tragique mais quoi qu’il en soit, c’est en l’écoutant en parler et en regardant avec lui des reportages et des films, que j’ai moi aussi développé cet intérêt. C’est une période de notre histoire qui a mis en exergue les comportements les plus abjectes et en même temps les plus braves de la nature humaine.

About me

Qui je suis:

à défaut d’élucider cette question existentielle tout de suite, voici quelques infos sur moi : parce qu’un peu d’égocentrisme ça ne fait jamais de mal 🙂

Je m’appelle Marion, j’ai 30 ans et j’habite en Alsace dans le Haut-Rhin.

Parcours universitaire :

J’ai un Bac Littéraire spécialité Art plastique, un BTS Assistant de Manager et une Licence professionnelle de Gestion des Ressources Humaines.

Parcours professionnel :

J’ai travaillé 5 ans dans les RH principalement en recrutement et depuis octobre 2019 j’ai laissé tomber les fiches de paie et les contrats de travail pour me reconvertir. Pour le moment mon projet est encore à éclaircir mais je me dirige vers le Web design.

En tant que cliente des blogs life style, je suis un peu fatiguée des filles toujours super happy, healthy, écolo, intelligentes et pimpés, bref : irréprochables. Je pense qu’on sera d’accord pour dire que c’est n’est pas ce qui nous fait nous sentir bien et que au contraire ça donne une tonne de complexes. Alors je ne dis pas non plus que je passe mon temps à manger gras en faisant la gueule tout en jetant des canettes par la fenêtre sur un air de Jul (oui c’est gratuit). Mais disons que je suis très raisonnablement irréprochable, parce que ce n’est pas possible de tout bien faire et que c’est réconfortant de savoir que c’est pour tout le monde pareil!

Featured

About the blog

Les recettes de cuisine…

celles qu’on se transmet d’une génération à une autre, d’un ami à un autre.

Il y a celles qu’on ne refera pas, celles qu’on ne testera jamais et celles qu’on adore, qu’on fait à chaque occasion, dont on est fier et qu’on améliore au fil du temps. A force d’essayer, on sait qu’il y a toujours des sous-titres aux indications de base, des trucs pour moins se compliquer la vie, des ajouts, des suppressions, pour arriver au résultat voulu. C’est un héritage précieux qu’on consignait jadis dans un carnet aux pages griffonnées et tâchées de sucre, chocolat et autres matières grasses.

« A bon goût et bonne faim, il n’a de mauvais pain »

Alors bien sûr c’est aussi une histoire de goût : ma tarte au citron parfaite ne sera peut-être pas la vôtre et c’est aussi ce que j’aime en cuisine. On a tous nos « meilleures lasagnes du monde » parce qu’on y a ajouté notre touche personnelle, un peu de notre cœur et de notre expérience.

J’aurais aimé que ma grand-mère me laisse un livre de recettes sur bien d’autres sujets avec ses commentaires et ses annotations. Comme lorsque je suis sa recette de madeleines, que je puisse me fier à ses indications pour tout ce qu’elle a pu expérimenter dans sa vie.

Cela dit il n’y a qu’en essayant qu’on peut se faire sa propre idée. Il n’y a qu’en s’exerçant, qu’en échouant parfois, qu’on réussi. Il n’y a qu’en vivant qu’on finit par savoir. Mais comme nous pouvons transmettre nos recettes de cuisine, je trouve important de partager le reste, ses expériences, son vécu, dire comment on a fait ceci ou cela, ce qu’on en a pensé, ce que l’on conseillerait, ce que l’on changerait, pour aider les autres à se lancer et améliorer à leur tour les recettes de la vie.

C’est donc ce que j’ai décidé de faire ici. Partager avec vous ma propre expérience sur différents sujets, allant du choix d’un sport, à ma reconversion professionnelle, en passant par mes bonnes adresses, ma cuisine, mes questionnements etc… En somme, vous donner MES « Bonnes Recettes » en espérant pouvoir aider certains d’entre vous et peut-être même je l’espère, recevoir vos questions et conseils en retour 🙂